Je parraine un enfant

Aujourd’hui, j’ai une annonce à vous faire : j’ai parrainé un enfant avec Plan international. Ça fait un peu plus d’un mois déjà. J’ai décidé de vous en faire part car il me semble essentiel de revenir à la réalité. Je suis blogueuse beauté et je dépense parfois sans compter. Si je peux m’acheter des rouges à lèvres Dior, ça veut dire que je peux aider quelqu’un dans le monde. Il ne faut pas oublier que l’argent ne fait pas tout. Et je suis fière de venir en aide à un enfant qui vit dans la pauvreté, d’aider à améliorer ses conditions de vie, de défendre ses droits, de lui donner l’accès à l’éducation.

parrainnage

Je tiens à partager avec vous mon expérience en tant que marraine. Je ferais certainement des articles réguliers à ce sujet, si cela vous intéresse.

Parrainer un enfant avec Plan International

De nos jours, on peut faire des dons pour tout : contre le cancer, la maladie d’Alzheimer, etc. Je ne vous cache pas que j’ai parfois des doutes sur certaines associations. Est-ce que l’argent des dons est réellement utilisé pour la cause défendue ?
Après réflexion, j’ai choisi de parrainer un enfant avec Plan International. Plan international est une ONG international qui propose le parrainage d’enfant ainsi que des dons pour soutenir des projets locaux. Grâce au parrainage, un enfant peut avoir l’accès à l’eau potable, à l’éducation, à ses droits, etc. Clairement, la vie d’un enfant (et de ses proches) peut changer.

bannière

Plan international permet d’avoir un suivi des actions menées et permet de communiquer avec son ou sa filleul(e). Plan international me semble être une ONG sérieuse. Lors du parrainage, j’ai reçu tout un dossier avec plein d’informations sur ma filleule, une présentation des conditions de vie dans sa région, etc.

Ma filleule : Zenabou Coulibaly

Je parraine Zenabou Coulibaly, une petite fille qui a 3 ans et qui vit au Mali. Voici une photo de Zenabou que j’ai reçu. Je la trouve trop mignonne !

Zenabou_Coulibaly

Dans la région de Zenabou (Kati au Mali), les infrastructures scolaires sont insuffisantes. Le taux d’abandon important est dû à des problèmes liés aux logements et à la distance entre le domicile et l’école.
Les points d’eau saine sont largement insuffisants dans la région. D’ailleurs, il n’est pas rare que les enfants lavent le linge dans de l’eau non saine. Les familles doivent parfois faire de longs trajets pour trouver un puits et avoir accès à l’eau potable. Les mesures d’hygiène et d’assainissement sont très peu connues.
Les projets de Plan International dans la région où vit Zenabou sont les suivants :
  • La promotion de l’éducation
  • La promotion des centres de développement de la petite enfance
  • L’amélioration des conditions d’assainissement et d’hygiène
  • L’autonomisation des femmes à travers des activités génératrices de revenus.

Où trouver PLAN INTERNATIONAL ?

Site

Youtube

Facebook

Twitter

Que pensez-vous du parrainage d’enfant ?

Publicités