Les 5 choses qui m’énervent le plus à Paris

Cela fait maintenant 1 an et demi que je vis à Paris. Originaire de Bretagne (Oui, je suis bretonne et j’en suis fière !), j’ai décidé de déménager à Paris afin de poursuivre mes études. Paris ne m’a jamais réellement attiré mais je trouve qu’il est plus simple de trouver du travail dans le marketing. La grande majorité des sièges sociaux des entreprises se trouve en région parisienne.

paris-2

Je commence à m’habituer à la vie parisienne mais il y a certaines choses qui m’énervent profondément. Voici une liste des 5 choses à Paris qui ont le don de m’énerver au quotidien…
  1. L’individualisme.

    C’est moi avant les autres. Je trouve que les gens sont centrés sur eux-même : c’est de l’égoïsme. L’individualisme amène l’impolitesse et le manque de respect. Ça râle toute la journée et ça s’insulte…
  2. La conduite.

    Les parisiens ont un comportement dangereux sur la route. Entre les gens qui coupent la route, les vélos d’un côté et les motos qui roulent comme des malades de l’autre côté, etc. Et bien sûr ça klaxonne pendant de longue minutes pour un oui ou pour un non.
  3. Le stress.

    Les parisiens sont toujours stressés, à marcher vite et à courir pour ne pas louper le métro. A quoi ça sert ? Moi je dis que tout est une question d’organisation. Il faut savoir gérer son temps. Si il faut une heure pour aller au travail (à cause des embouteillages ou des problèmes dans les transports en commun), il faut s’organiser et partir de chez soi suffisamment tôt. A cause du stress, on dirait que les parisiens ne savent pas sourire. Ils tirent une sale tête à longueur de journée, ce qui donne l’impression qu’ils ont aucune joie de vivre. Il faut savoir se détendre et apprécier la vie, voyons !
  4. La foule.

    Il y a tellement de gens que c’est devenu pénible de faire les courses. Surtout que les gens sont malpolis et ne te laisse pas passer. A Paris, je n’ai plus aucun plaisir à aller faire du shopping ou même d’aller à Sephora. Je suis d’accord, Paris est une ville qui bouge, dynamique, une ville où l’on peut sortir, visiter des musées, etc. Personnellement, je trouve que la foule gâche tout et c’est bien dommage.
  5. La définition de la « Province ».

    Vous savez c’est quoi la Province pour un parisien ? C’est la France toute entière sauf Paris, bien évidemment. En plus, il donne une connotation négative à ce mot. Je résume : les provinciaux sont des ploucs. Pfff… que dire à ça ! Et donc Marseille, Lyon, Rennes, Bordeaux, Nantes, Toulouse, etc… c’est la Province aussi ? C’est abusé !
Ces éléments peuvent parfois gâcher le quotidien. J’ai toujours la joie de vivre et le sourire sur les lèvres mais je me dis que la vie parisienne n’est peut-être pas faite pour moi. Je vais faire en sorte de tenir encore 2 ou 3 ans à Paris afin de finir mes études et de rentrer dans la vie active. Cependant, mon rêve serait de retourner vivre en Bretagne, d’y créer mon entreprise et d’avoir une vie simple.
Bon, c’est vrai que là j’ai dressé un tableau assez noir de Paris.^^ Tout n’est pas négatif, bien sûr ; il y a des aspects de Paris que j’aime beaucoup. Et évidemment, je ne fait pas de ce portrait une généralité !

Et vous, que pensez vous de la vie à Paris ? Il y a-t-il des choses qui vous énervent à Paris (ou ailleurs) ?

Publicités